Le sport permet l’apprentissage des valeurs de solidarité, d’entraide et d’engagement. Le sport peut alors être utilisé comme un outil pour créer des espaces de convivialité, de rencontres et d’échanges. Mais aussi d’éducation, d’insertion, de renforcement du lien social et de promotion de la santé. Nos partenaires l’ont compris et l’intègre dans leurs méthodes d’enseignement.

Le sport favorise le développement global de l’enfant

Le sport favorise le développement intégral des enfants et des adolescents, les préparant à mieux gérer leurs besoins, désirs et perspectives, encourageant des compétences techniques, sociales, communicatives, essentielles au développement individuel et social. Ainsi, le sport est un des instruments pédagogiques que nos partenaires emploient dans les programmes.

Nos partenaires l’ont bien compris, le sport est un espace de développement des compétences de vie : connaissance de soi, empathie, communication positive, relations interpersonnelles, prise de décision, gestion des conflits, émotions et sentiments, tension et stress. Il promeut des valeurs telles que la tolérance, le respect, la solidarité, le renforcement de l’estime de soi. Il favorise de nouvelles perspectives de vie dans une dynamique qui intègre différentes organisations communautaires comme les ligues sportives, les fondations, les écoles et les lycées. L’activité sportive associée à l’enseignement de valeurs favorise une compétition saine, promeut la paix, bénéficie au corps et à l’esprit.

Au Brésil

Reconnaissant les bienfaits du sport pour le développement intégral et sain des enfants et des adolescents, le GACC (Brésil) travaille les modalités sportives comme une ressource récréative où l’apprentissage et la vie sociale sont stimulés de manière créative et joyeuse. Les éducateurs sportifs développent des activités avec l’ensemble des professeurs, en notant les aspects dont l’enfant a besoin pour améliorer son intégration et sa socialisation avec ses camarades. Les changements de comportement avec la pratique du sport sont remarquables : respect des règles,  réduction de la rivalité entre les filles et les garçons…

Au Honduras

Pour notre partenaire hondurien Compartir, la composante sportive a toujours fait partie de l’attention global apportée. Aujourd’hui, ce sont plus de 20 000 enfants et adolescents, garçons et filles qui participent aux activités sportives et ludiques. Presque 100 équipes sportives ont été créées dans diverses disciplines (football, basketball, badminton, athlétisme), pour les garçons et les filles. Compartir organise de nombreux championnats entre “quartiers” et en-dehors des communautés, dans les centres éducatifs. L’activité sportive, très demandée, est considérée comme très efficace pour augmenter la confiance en soi, l’auto-estime, le développement de compétences sociales ; peu à peu on peut observer l’amélioration des niveaux de tolérance, en particulier lorsque les rencontres se font entre jeunes de communautés différentes, ainsi que des changements positifs dans les comportements plus respectueux, dans la relation entre camarades et dans le respect des règles de discipline.

En Palestine

En Palestine, IBDAA dispose d’un club de sport (basket-ball, volley-ball, football, tennis de table, natation…) avec plus de 200 joueurs des deux sexes et d’âges différents. De plus, la plupart des joueurs participe activement à différents projets et activités de l’association de IBDAA (sociales, culturelles…). Le club sportif d’IBDAA a ainsi accompli plusieurs réalisations, pionnières dans l’histoire du sport palestinien.