Qui sommes nous ?

L’association Partage se révolte, depuis 45 ans, contre l’injustice et la violence faites aux enfants les plus vulnérables et combat l’indifférence. Car chaque enfant a des droits fondamentaux, et en premier lieu qu’on le reconnaisse comme un individu à part entière, acteur de sa vie et de son avenir.

Partage en bref

0
45
ans d'existence
0
750 000
bénéficiaires
0
30
associations-partenaires locales
Présent dans
0
20
pays
+
0
20 000
parrains & donateurs
0
14
associations affiliées en France
0
350
bénévoles
Conseil d'administration de
0
11
membres
0
23
salariés (ETP AU 31/12/2017)
0
8,7
M€ de budget

Notre histoire

En quelques grandes lignes

2018 : PARTAGE A 45 ANS !

Partage fête ses 45 ans d’action en faveur des enfants démunis.

2015

Partage a adapté ses statuts et obtenu la reconnaissance d’utilité publique

2013 : Partage a 40 ans

Partage favorise plus que jamais une dynamique commune entre tous les membres de son réseau international de solidarité : les parrains, les donateurs, les bénévoles, les partenaires locaux, et bien sûr, les enfants et leurs communautés.

2012

Partage lance plusieurs événements pour la Sensibilisation du grand public aux Droits de l’Enfant dont « la pétition visuelle » dont les portraits ont été exposés au Salon des Solidarités à Paris, et l’exposition photo itinérante « A la découverte des écoles du monde », qui permet de découvrir les conditions dans lesquelles les enfants parrainés, peuvent apprendre à lire, écrire et compter.

2010

Partage continue d’étendre ses actions en développant de nouveaux partenariats en faveur des enfants dans le sud de Madagascar, en Côte d’Ivoire et en Haïti.

2009

Grâce à la forte mobilisation de son réseau bénévole, Partage organise la première édition du Jeu de piste « Partage : Un avenir pour chaque enfant » autour des droits de l’enfant.

2007

Suite à une semaine de séminaire avec ses partenaires, Partage organise le 16 juin 2007 une journée « Rencontres » entre les partenaires, parrains, donateurs et sympathisants de Partage à Paris Saint-Denis. Lancement du réseau international de spécialistes de l’enfance Partage Lamako.

2002

Pour étendre son action, l’association aide à la création de Partage en Espagne, sous le nom de Comparte.

1998

Après 25 ans d’action pour soulager les souffrances des enfants, l’association décide d’initier une campagne pour s’attaquer à la guerre et à la violence sous toutes ses formes. Tous les prix Nobel de la Paix signent un appel adressé aux Nations Unies qui proclamera la période 2001-2010 Décennie internationale de promotion d’une culture de la non-violence et de la paix pour les enfants du monde.

1991

Le Professeur Minkowski, pédiatre français, lance la réflexion à Partage sur la prise en charge psychologique des enfants : comment faire face à leur détresse après le cyclone au Bangladesh ou dans les camps de réfugiés en ex-Yougoslavie.

1989

L’association obtient le statut de bienfaisance.

1988

Le Réseau Bénévole s’organise avec la création des premières antennes locales bénévoles (Bordeaux, Nantes & Angers).

1985

Partage s’engage en Afrique auprès d’enfants orphelins.

1984

La volonté de Partage de travailler avec les communautés pour leur autonomie et la pérennité de l’action naît de la rencontre entre Marie-Thérèse Angrand, alors directrice opérationnelle de Partage avec Paul Lesaffre, fondateur de l’association Inter-Aide, Giovanni Ermiglia et Sri Loganathan, co-fondateurs de l’Assefa, association en Inde.

1979

Yvonne Chami, après 10 ans de travail au Vietnam, retourne chez elle au Liban pour fonder le Sesobel. Elle consacrera toute sa vie aux enfants souffrant de handicap. Un nouveau partenariat naît.

1978

Au cours d’une conférence sur la paix au Bangladesh, nos amis vietnamiens découvrent la situation des enfants dans les orphelinats des Chittagong Hills Tracts, zone éloignée et oubliée de tous. La rencontre avec le moine Bimal sera à la base du soutien de Partage au Bangladesh.

1976

Tremblement de terre au Guatemala. Plusieurs personnes souhaitent y parrainer des enfants. Le Comité se débaptise pour s’appeler « Partage avec les enfants du tiers-monde».

1973

Pour aider les enfants orphelins, victimes de la guerre du Vietnam, Pierre Marchand organise avec Graeme Allwright et Steve Waring, un concert à la Maison de la Mutualité, à Paris. Le pasteur Henri Roser, Alfred Kastler et René Dumont soutiennent cette initiative et deviennent membres fondateurs du « Comité de soutien aux enfants du Vietnam ». Pierre Marchand et Graeme Allwright partent en tournée humanitaire, en France, en Belgique et en Suisse : il est proposé aux spectateurs de donner 25 frs par mois pour soutenir un enfant.

agence web agence web