Nos programmes en Equateur

A Quito, l’enseignement public est de faible qualité et les compétences pédagogiques des enseignants limitées.

Un petit écolier en Equateur

L’INEPE

Partenaire depuis 1999
Localisation : Quito, La Dolorosa de Chilibulo, La Magdalena Alta

Il y a peu de prise en compte des caractéristiques des élèves en raison de leurs différentes origines sociales et/ou culturelles. L’enseignement dispensé se concentre sur l’apprentissage de savoirs académiques au détriment de la formation humaine.

L’INEPE a pour mission de construire et de développer des processus de développement local. Ceci en se basant sur des programmes d’éducation populaire, d’organisation communautaire, de communication et de recherche participative. Que ce soit au niveau de son unité éducative ou de son centre de formation et de recherche, l’INEPE favorise le développement de processus éducatifs en accord avec les spécificités des enfants et à partir de la valorisation de leur culture.

Notre objectif

Favoriser le développement harmonieux et intégral des enfants et des jeunes à travers la réalisation de processus éducatifs en accord avec leurs particularités, à partir de la valorisation de leur culture et du développement intégral de soi.

Je suis né à Quito – Témoignage de Andy Rosero 17 ans

J’ai commencé mon cursus à l’INEPE dans le centre préscolaire à 4 ans. J’ai été ici toute ma vie, j’ai deux frères ainés qui sont aussi diplômés de l’INEPE. Durant ces années nous avons reçu des bourses de la part de l’INEPE car comme mon père est le seul à avoir un travail stable, nous n’aurions pas toujours eu les ressources suffisantes pour pouvoir continuer de suivre les cours.

Cette année a été pour moi la dernière comme étudiant de l’INEPE et j’en suis triste mais je suis aussi impatient de la prochaine étape de ma vie : j’attends les résultats de l’examen d’entrée pour pouvoir intégrer l’Université Publique où je voudrais étudier la Psychologie. Ces dernières semaines, depuis que j’ai été diplômé, je viens à l’INEPE pour aider le secrétariat et l’administratif, en recevant et triant les documents, je donne aussi quelques cours d’été aux enfants du quartier. C’est maintenant que je me rends compte de l’implication nécessaire de tous pour le fonctionnement de l’organisation et des activités, et c’est pourquoi je suis très reconnaissant de tout ce que j’ai reçu de l’INEPE durant toute ma scolarité.

L’Etat Brésilien n’offre pas de prise en charge thérapeutique complète et de qualité pour les enfants atteints d’Infirmité Motrice Cérébrale.

Un enfant en Equateur

SAN JUAN DE JERUSALEN

Partenaire depuis 1995
Localisation : Quito

Les familles d’enfants atteints d’Infirmité Motrice Cérébrale doivent se tourner vers des structures privées souvent très onéreuses. Les discriminations restent nombreuses à l’égard des personnes handicapées. Les enfants sont souvent orientés vers des établissements scolaires spécialisés. Ils ont peu de chance de recevoir un enseignement de qualité.

Le Centre d’Education Motrice San Juan accueille ces enfants afin de développer leur autonomie. Il favorise également leur intégration dans la société à travers la rééducation thérapeutique, la prévention et le traitement orthopédique, l’accompagnement émotionnel, la scolarisation en maternelle et l’intégration dans les écoles primaires. San Juan offre aussi un soutien et un suivi des familles. Il mène également un projet de dépistage précoce des troubles du neuro-développement chez les nourrissons en collaboration avec la plus grande maternité de Quito.

Nos objectifs

Satisfaire les besoins fondamentaux des enfants atteints d’IMC en partant de leurs potentiels. Créer une harmonie entre l’enfant et son environnement, en travaillant la relation aux autres et l’acceptation de la différence. Développer
l’autonomie de l’enfant à travers un projet de vie.

Mon mari et moi voulons que notre fils reçoive une bonne éducation

–  Témoignage d’Alexandra Granda 43 ans

Mon travail actuel est vendeuse d’artisanat. Je donne aussi des formations de façon bénévole de création de bijoux à des groupes de mères bénéficiaires de San Juan. Il y a 5 ans, j’ai été victime d’un accident de bus, avec Christian, mon cadet qui n’avait à l’époque qu’un an et neuf mois. A la suite de cet accident, Christian a subi de graves lésions cérébrales affectant la mobilité du côté gauche de son corps, l’empêchant de marcher et le laissant aveugle de façon passagère. San Juan a appuyé Christian au travers de thérapies physiques, d’orthophonie et de psychologie.

Grâce à l’intervention de l’association, nous avons vu une amélioration importante dans l’état de notre enfant. Maintenant Christian marche, parle et petit à petit prend une certaine indépendance. Mon mari et moi voulons que notre fils reçoive une bonne éducation et puisse se socialiser avec des enfants de son âge et c’est ce qu’a permis la fondation San Juan tout au long de ces 5 ans d’accompagnement.

Des écoliers en equateur

donner_home_on



Association Partage

40 rue Vivenel BP 70311 60203 Compiègne Cedex – France // Tel : +33 (0)3 44 20 92 92 // Fax : +33(0)3 44 20 94 95