Yves MormèdeYves Mormède est un homme d’entreprise et d’organisation. Il a consacré sa carrière à la gestion financière et la réorganisation de structures industrielles privées en occupant des fonctions de contrôleur de gestion, de directeur financier puis secrétaire général. Il a eu l’opportunité de travailler à l’international pour l’achat d’entreprises industrielles et commerciales partout dans le monde. Puis il a réservé ses dernières années d’activité professionnelle à une compagnie sénégalaise dans l’agro-alimentaire.

Une rencontre

Arrivé l’heure de la retraite, Yves Mormède s’est retrouvé dans sa propriété isolée, dans le dernier village du Nord, réveillé par le bruit des betteraves qui poussent, à s’interroger sur ce qu’il allait faire. C’est alors qu’une de ses amies, investie au sein de Partage, lui a proposé d’intervenir dans une structure voisine située à Compiègne. Yves ne connaissait pas Partage et comme beaucoup, confondait avec une association renommée de protection de l’enfance.
Sa première rencontre avec Partage s’est déroulée avec l’équipe du département programmes. L’objectif était alors de pallier à l’absence d’un responsable du suivi financier des partenaires en réalisant des missions sur le terrain auprès des associations locales, de suivi et de contrôle.

Son expérience avec Partage

Quand on lui demande de nous raconter son expérience, Yves Mormède s’exprime ainsi :

« A l’origine, je suis un financier, qui ne s’embarrasse pas avec l’empathie. Mais je crois pouvoir dire que je suis tombé amoureux de Partage. Ces missions me permettent de me rendre utile pour les partenaires en les aidant à grandir, pour les enfants qui bénéficient des actions réalisées (l’argent doit être utilisé dans leur intérêt) et pour les donateurs, en leur assurant la bonne utilisation de leur don. Ce qui est important pour moi, ce sont les activités réalisées par les partenaires bien sûr, mais surtout de savoir si les fonds sont bien utilisés.
Chaque problématique est différente. Parmi mes différentes missions réalisées avec Partage, certaines m’ont beaucoup marqué : une mission au Burkina Faso qui a conduit au désengagement de Partage, suite à l’identification de dysfonctionnements importants ; l’accompagnement du département des programmes au siège, dans leur formation au suivi financier ; la restructuration comptable complète d’un des partenaires…
J’ai effectué ma première mission il y a 6 ans et je peux dire qu’aujourd’hui, je connais plus de la moitié des partenaires. Un climat de confiance s’est créé avec chacun d’entre eux. Pour autant, par déontologie, je ne maintiens pas de contact direct. »

agence web agence web