Vincent Vieu, parrain de PARTAGE avec les enfants du monde

J’ai commencé à parrainer des enfants en 1988, par un autre organisme, suite à l’encadrement de groupes d’enfants en montagne, dans le cadre de mon métier. Puis, j’ai commencé à en parrainer avec PARTAGE.

Je trouve que c’est une chance que vous nous offrez de pouvoir agir là où la vie est vraiment difficile pour les enfants. Cette possibilité d’agir là-bas est irremplaçable. 

C’est une vraie joie de savoir qu’un ou des enfants vont avoir un avenir meilleur. 
L’échange de courriers aussi apporte beaucoup. 
C’est une vraie joie de lire les lettres, regarder les dessins, et lire les documents des organismes avec lesquels vous travaillez, qui nous présentent leurs actions, leurs résultats. 
Cela remet beaucoup de réalités à leur juste place. 

J’en affiche un certain nombre sur un mur chez moi, que j’ai nommé le « Mur de la Joie » :